Passer au contenu principal
La menstruation

Règles, règles, menstruations... qu'est-ce que c'est et comment l'expliquer à nos filles

Extrait de Guide pratique de la santé des femmes»(RBA Libros), par le Dr Francisco Carmona

Parler des menstruations en public ou même en famille est encore aujourd'hui tabou. Nous n'avons aucune objection à discuter avec nos fils et filles sur de nombreux autres sujets, mais nous avons tendance à éviter de parler de menstruation, perpétuant l'ignorance d'un processus avec lequel plus de 50 pour cent de la population vit pendant la majeure partie de sa vie.

De nombreuses familles évitent ou retardent le temps de parler à leurs filles de la période et laissent parfois leurs filles adolescentes s'"informer", discuter avec des amis ou sauver d'ici ou là des bouts de conversations ou des commentaires décontextualisés.

Pourquoi évite-t-on de parler de menstruation ? Au fond, parce qu'on ne sait pas expliquer le processus ou parce que la règle est encore un sujet tabou dans notre société ou pour les deux raisons.

Cependant, « dénormaliser » les menstruations, les retirer de nos conversations comme si elles n'existaient pas ou ne pas savoir quand certains symptômes nécessitent la consultation d'un professionnel de la santé est un danger, car cela perpétue des préjugés et des idées fausses qui peuvent grandement affecter la santé de Notre filles.

Il est faux qu'il soit "normal" que les règles fassent mal au point de s'immiscer dans la vie d'une femme, de la mettre au lit ou de l'empêcher de mener la vie qu'elle souhaite."

Par exemple, il est dangereux de « normaliser » la souffrance et la douleur. Il est faux qu'il soit « normal » que les règles fassent mal au point de s'immiscer dans la vie d'une femme, la mettant au lit ou l'empêchant de mener la vie qu'elle souhaite.

Expliquons à nos filles que, lorsqu'elles commencent à ovuler, elles peuvent ressentir des gênes avant, pendant ou après leurs règles : maux de ventre, maux de tête, sautes d'humeur et seins gonflés.

Mais, attention : il est important qu'ils sachent qu'ils ne doivent pas envisager une douleurs menstruelles qui les oblige à rester au lit ou les empêche d'aller à l'école.

Ainsi, si votre fille se plaint de douleurs intenses qui ne disparaissent pas facilement avec des antalgiques ou des anti-inflammatoires (ibuprofène ou paracétamol) ou si les règles sont très abondantes, il est important que vous n'hésitiez pas et que vous vous rendiez à la consultation de une gynécologue.

LE PROCESSUS

À la puberté, peu de temps avant que les changements commencent à apparaître dans le corps des filles, c'est dans le cerveau que les premiers changements commencent à se produire, lorsque les niveaux de deux hormones appelées gonadotrophines (LH et FSH) commencent à augmenter.

Les hormones sont quelque chose comme des « messagers chimiques » qui ont pour fonction de réguler et de contrôler des fonctions aussi importantes que, entre autres, la croissance, le développement ou la reproduction.

L'augmentation de ces hormones (gonadotrophines) se produit lorsque l'hypothalamus, une glande du cerveau, stimule leur libération. À ce moment-là, les hormones "disent" aux ovaires de commencer à produire des œstrogènes, de la progestérone et d'autres hormones, qui sont responsables de la stimulation du développement des seins, de la croissance osseuse et de la distribution des graisses, ainsi que de la stimulation des pulsions sexuelles et des sécrétions sébacées responsables de l'acné.

Chaque mois, à l'approche de l'ovulation, le corps génère de plus grandes quantités d'œstrogènes, qui à leur tour, amènent l'endomètre (la partie qui tapisse l'utérus) à accumuler les nutriments nécessaires pour nourrir un ovule fécondé.

L'ovule (une cellule sexuelle femelle) mûrit dans l'ovaire et est libéré lors de l'ovulation. Si l'œuf est fécondé, il niche dans l'utérus et, s'il n'est pas fécondé, l'endomètre est éliminé (l'œuf avec) et est expulsé par le vagin sous la forme d'une règle.

COMMENT SONT LES PREMIÈRES PÉRIODES

L'âge généralement accepté comme « normal » pour qu'une fille atteigne la puberté est de 10 ans et plus, mais il est parfaitement normal que les premières règles arrivent entre 12 et 15 ans.

Dans les mois précédant les premières règles, il est fréquent que les pertes vaginales augmentent, un écoulement blanc, assez liquide ou légèrement jaunâtre, en raison de l'augmentation des sécrétions vaginales produites par les œstrogènes.

La période peut durer entre 3 et 7 jours, et la quantité de sang expulsée à chaque période peut également varier d'un adolescent à l'autre.

La plupart des femmes ont leurs règles une fois par mois, mais le cycle menstruel peut également être plus court ou plus long. Certaines femmes ont leurs règles tous les 21 jours, d'autres tous les 35 jours, mais la plus courante est que le cycle dure entre 25 et 30 jours, et la moyenne est de 28 jours.

Au début, durant les premières années, il est très fréquent que les adolescentes aient des règles irrégulières et, même, que des mois s'écoulent entre la première et la seconde. Le plus courant est que les règles se régularisent progressivement, mais gardez à l'esprit, en plus, que le stress, l'exercice physique ou une mauvaise alimentation peuvent influencer l'irrégularité des règles.

Femmes, à vos côtés

Si vous avez besoin de plus d'informations ou souhaitez poser une question, n'hésitez pas à nous contacter :

Whatsapp: 34 934 160 606

Courriel: info@femmes.es

Prenez rendez-vous avec notre équipe

    Cette entrée a des commentaires 0

    Votre commentaire:

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

    Ce site utilise des cookies pour vous d'avoir la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir donnez votre consentement à l'acceptation des cookies mentionnés ci-dessus et l'acceptation de notre Politique de cookiesCliquez sur le lien pour plus d'informations.les cookies plugins

    ACCEPTER
    cookies Avis
    DEMANDER UN RENDEZ-VOUS